faydatidianiya

Switch to desktop

Accueil

« Wadjal Gamou Medina Baye » 2017 : Retour sur L'histoire de la grande mosquée de Médina Baye

mosqueemedinabaye

 

Il faut reconnaitre que la création de la cité religieuse de Médina Baye est une conséquence de la naissance de la Faydatidianiya. Cette nouvelle philosophie qui permet à l'homme de se connaitre, de se situer par rapport à Allah le tout puissant a vu le jour en Aout 1929 à Léona. Par la suite Cheikh Ibrahima et ses disciples se sont retirés au village de Kossi d'où ils restèrent jusqu'au mois de mars 1930. Pour une nouvelle philosophie, il fallait nécessairement de l'espace et l'espace qui accueillit ce courant philosophique est la cité de Médina Baye où Cheikh Ibrahima Niass posa pour la première fois les pieds le 10 mars 1930. Ainsi cette date marqua la création de cette cité. Ce lieu est symbolique parce que c'est à la suite, lorsqu'il est venu faire la reconnaissance des lieux accompagné de Chérif Abdallah, De Cheikh Ibra Fall, d'Amadou Thiam Soulèye et de Ndiawar Diaw ce dernier est un parent de Mboutou Sow chef de canton à l'époque pour identifier le site. C'était un 10 mars 1930 vers les coups de 18 heures et par hasard à la tombée de la nuit, il demanda à l'un de ses accompagnants qui était Amadou Thiam Souley d'y passer la nuit. Ce dernier l'accepta volontiers et avec dévotion et passa la nuit-là ou se trouve le minbar et devient le premier habitant de Médina Baye et premier chef de village.

 

C'est en 1931 que Cheikh Ibrahima est venu s'y installé. Mais au début jusqu'à 1936, il venait à Médina pendant la saison sèche et lorsque l'hivernage s'annonçait il retournait à Kossi pour ses activités culturales.

 

C'est finalement en 1936 qu'il a décidé d'y rester toute l'année. Parmi les premiers habitants il faut d'abord noter son frère ainé Baye Mahmoud, ses demi-frères Cheikh Mbaye, Cheikh Serigne Mbaye, Mame Mass, Ousmane Marème, Baye Malick qui est également son demi-frère, Amadou Thiam Fouta, Ousmane Dieng. Une année après Médina Baye connait son premier lotissement. Avant les maisons étaient données gratuitement mais maintenant elle est la zone la plus chère de Kaolack. Cela s'explique par la présence de la religion et aussi on peut y recenser plus d'une dizaine de nationalités surtout les pays anglophones : Ghana, Nigéria, Libéria, Sierra Leone, USA ; la Mauritanie constitue la deuxième communauté.

 

Au début Baye Niass y avait érigé une mosquée de 4 mètres sur 5, le minebar reste inchangé c'était en 1931 et elle a été inaugurée par l'un de ses frères cadets El Hadji Omar Niass Imam de Léona désigné par El hadji Abdoulaye Niass père de Cheikh Ibrahima. Cette mosquée dura 5 ans parce qu'au retour de son pèlerinage de 1937, il a mis en place un programme d'extension et de réhabilitation pour passer de mosquée en grande mosquée. Selon Baye Elimane, Baye avait envoyé ses disciples subir des stages de formation en construction de briques en durs. C'est ainsi qu'en 1937, l'érection d'une mosquée d'une dimension de 15/25 mais une mosquée en tuile. Cette mosquée est inaugurée le 25 février 1938, donc on peut dire que la première prière de vendredi qui eut lieu à Médina Baye est intervenue le 25 février 1938. A l'époque dans un rapport trouvé dans les archives la foule présente à l'inauguration était estimée à 10.000 personnes et le commandant mentionnait que ce rassemblement était le plus grand que Sine Saloum n'a jamais connu nous sommes en 1938. Vingt ans après en 1958 la mosquée est devenue exigu avec la pression démographique et Baye lança les travaux de l'extension et aux dimensions actuelles. La mosquée est maintenant presque un carré parce que la largeur est de 65 mètres et la longueur 65,30 mètres.

 

On a deux grands minarets de dimensions 75 mètres, les petits minarets situés à l'Est sont de 25 mètres avec une coupole centrale dont le diamètre est de 25 mètres entourée de 16 coupoles de petite taille. En haut on a une salle de conférence et des salles de cours ; à l'intérieur on a 220 pieds c'est lié au poids, 24 portes et 43 fenêtres. Pour la construction, il est extrêmement difficile de donner un chiffre parce que tout le sable provenait de Médina et était transporté par les talibés cheikh Ibrahima en tête, ses grands Moukhadam à l'aide de bassines, de canaris etc.., c'était le portage ; le béton venait de Taïba parce que Baye avait acheté un camion et les talibés qui étaient à Taïba sous la direction de Amadou Top fournissaient le béton. Les talibés ont construit la mosquée jusqu'à la mise en place de la toiture sans qu'il y'ait l'intervention de camion.

 

De 1960 à 1961 ce sont les homonymes de Cheikh Ibrahima qui s'étaient s'engagés pratiquement de travailler pendant la saison sèche dans les taches de maçonnerie, de menuiserie, de tôlerie etc.…

 

Naturellement à chaque opération il y'a des ingénieurs qui dirigeaient les travaux. Abbaye Sall a été le premier avec la mosquée en suite y'a eu Amath Sall, y'a eu Abdourahmane Fall qui sont des ingénieurs confirmés et lorsque le Cheikh est parti la mosquée n'était pas achevée. Ses successeurs Serigne Aliou Cissé, El hadji Abdoulaye et Serigne Dame ont poursuit les travaux mais également Imam Hassan Cissé et Serigne Mamour ont mené des actions remarquables. C'est sous El Hadji Abdoulaye qu'il y'a eu les vérandas extérieurs côté Nord, Sud et Ouest mais l'inauguration se fera sous le Khalifa de Amadou Niass dit Dame le 26 février 2010 avec comme Imam Cheikh Amath Tidiane Cissé mais sous la présence du président Abdoulaye Wade en sa qualité de président de l'OCI.

 

Pour rappelle il y'a toujours le mois de février qui intervient. La première inauguration c'était le 25 février 1938, l'extension le 16 février 1958, la dernière inauguration le 26 février 2010 et il y'avait 70 nationalités.

 

 

 

source : faydatidianiya.com

 

 

Site Édité par la Société Faydatidianiya - Dakar - Tel : +221 78 320 23 13 - copyright © 2015 Faydatidianiya | Tous droits réservés ISSN 2337-2931

Top Desktop version